N° 711

| du 3 juin 2004

Lien Social numéro 711 est épuisé.


Dossiers

Génogramme et génosociogramme :

Anne Ancelin Schützerberger [2], psychothérapeute et auteur de « Aïe, mes aïeux ! », affirme que contrairement à l’idée reçue, tout n’est pas transmis par nos seuls père et mère. Ainsi une investigation des arbres généalogiques permettrait de découvrir les personnalités de chacun et d’améliorer son action en se connaissant mieux soi-même et les usagers. À la condition bien sûr de n’avoir affaire qu’à des gens formés et volontaires

Lire la suite…

Des formations pour aider les travailleurs sociaux

L’utilisation du génogramme par le travailleur social
L’École des parents propose deux stages de 4 et 6 jours autour du génogramme. Avec « Le génogramme pour présenter une famille », le stagiaire découvre l’outil. Il permet de synthétiser sous une (...)


Critiques de livres