N° 1024

| du 30 juin 2011
Dossier

L’administrateur ad hoc, encore méconnu, déjà en danger

L’administrateur ad hoc, qui peut être une personne physique ou morale, est désigné par un magistrat pour représenter les intérêts de l’enfant, dans une procédure civile ou pénale, quand les détenteurs de l’autorité parentale, ses parents en général, ne remplissent pas ce rôle, soit parce qu’ils en sont incapables, soit parce qu’il y a conflit d’intérêt entre eux et l’enfant. Les lois qui ont permis l’émergence de ce représentant n’ont pas pour autant clarifié son statut ni délimité ses tâches. Depuis 2002, les administrateurs ad hoc peuvent également intervenir auprès des mineurs étrangers isolés.

  • Social actualités
  • La chronique d’Etienne Liebig
  • Le billet de Jacques Trémintin
  • L’actu de la semaine
    • Comment faire reculer l’addiction ?
  • Dossier : L’administrateur ad hoc
    • Encore méconnu, déjà en danger
    • Entretien avec Geneviève Favre-Lanfray, docteur en droit
    • Pas payés, les administrateurs ad hoc démissionnent
  • Initiative
    • Le Challenge national de rugby inter-ITEP : la thérapie par le rugby
  • Annonces
  • Livres
    • La famille d’accueil et l’enfant - Coordination Hélène Join-Lambert Milova
    • Les assistants familiaux - Coordination Claire Weil

Décryptage

Comment faire reculer l’addiction ?

Notre société est-elle « addictogène » ? Le niveau de consommation du cannabis y est un des plus forts. Mais la « guerre à la drogue » est, de l’avis de tous, un échec.

De plusieurs horizons, d’autres propositions émergent.

Lire la suite…

Critiques de livres

Sous la coordination d’Hélène Join-Lambert Milova

La famille d’accueil et l’enfant

Gaetano Benedetti

La folie en partage